Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Galy
Witty Blossom Indeed!
Galy

Nombre de messages : 6074
Localisation : dans la piscine du réacteur n°4 de Fukushima-Daiichi
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Lun 20 Juil 2009 - 9:03

Je suis en train de le lire en ce moment, ma mère me l'a offert. J'aime énormément, et la perspective de devoir attendre ce soir pour reprendre ma lecture me désespère Rolling Eyes
L'intrigue est très prenante!! J'aime beaucoup la description de Barcelone, ses petites rues... j'ai hâte de le terminer, j'ai envie de savoir!!!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
lady Clare

Nombre de messages : 9950
Localisation : Between Thornfield Hall and Pemberley
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Mar 21 Juil 2009 - 22:06

Voilà une lecture comme je les aime...J'ai lu ce livre quasiment d'une traite....

Je l'avais acheté il y a quelques mois déjà, sur les conseils de mon amie April... Je crois que je ne l'aurai pas lu sans cela et je la remercie...

Je m'aperçois que je suis assez frileuse quand il s'agit de découvrir des littératures autres que anglo-saxonne, française ou maghébine... L'Espagne, dont je suis sûre que c'est un pays sublime, ne m'attire pourtant pas face aux verdoyantes plaines britanniques ou au brouillard de Londres...On ne se refait pas, mais quand un livre vient bousculer des préjugés aussi profonds, il vaut vraiment la peine d'être porté aux nues...

Comme la plupart d'entre vous, j'ai été tout de suite happée par l'intrigue, mystérieuse, gothique, secrète à souhait, pleine de surprises et de rebondissements...on y plonge à fond et on a tout le temps envie de savoir ce qu'il y aura à la page suivante...De même, les personnages sont diablement attachants, je pense notamment à Fermin, qui m'a valu de bons éclats de rire avec son bagout de camelot du dimanche...Il y a quelques aspects du mystère que j'avais deviné, d'autres non, et c'est plutôt rare, car en général je prends plaisir au cours de ma lecture à distiller les petits indices laissés par les auteurs et qui sont sensés nous éclairer en fin de parcours...Une bonne surprise donc...

Maintenant, le seul gros reproche que je peux faire à ce texte est le traitement de la narration... Celle-ci est portée par plusieurs personnages c'est un fait et c'est une bonne tactique, mais pour les besoins de l'avancement de l'intrigue, le personnage qui narre en sait parfois plus que ce que la réalité exige (par exemple
Spoiler:
 

De même, quelques passages assez longs sont présentés en italique et apportent à chaque fois une grande avancée dans l'intrigue mais on ne sait pas quel personnage les prend en charge...Est-ce un narrateur omniscient? Dans ce cas, pourquoi des italiques? Un de ces passages s'inscrit dans le récit de Jacinta, mais ce ne peut pas être elle qui relate, il y a trop de détails qu'elle ne peut pas connaître...

Il y a aussi quelques manques au niveau de l'intrigue, des points d'interrogation demeurent, on en sait trop peu sur le fameux cimetière des livres oubliés, qui semble pourtant passionnant, certains petits détails m'ont chiffonnée (comme par exemple quand
Spoiler:
 

A par cela, je n'ai rien à reprocher à ce texte, que je trouve magnifique, très agréable à lire, April m'avait parlé d'une certaine ressemblance avec le mythe du fantôme de l'Opéra et je la rejoins tout à fait dans ce jugement... Le personnage de Julian Carax est énigmatique au possible, son histoire passionnante et tragique. Son rapport passionnel et désespéré à son art est ce qui le rapproche du personnage de Erik. Je suis aussi tout à fait d'accord avec le rapprochement avec l'univers de G. del Toro, je vois très bien ce roman être adapté au cinéma, dans un univers qui colle parfaitement à ce metteur en scène. D'ailleurs l'écriture même de Carlos Ruiz Zafron est très cinématographique, voire scénaristique par moment...
A recommander chaudement !!!
Revenir en haut Aller en bas
JO
Coléoptère d'Afrique
JO

Nombre de messages : 254
Age : 44
Date d'inscription : 06/01/2009

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Mer 5 Aoû 2009 - 0:10

J'ai terminé l'Ombre du vent il y a quelques jours déjà... mais j'avoue avoir été un peu déçue...

Même si l'intrigue est très prenante et que c'est très bien écrit (bien qu'un peu trop sombre pour moi), certaines choses m'ont chiffonnée...
En fait, l'impression que j'ai eu est que l'auteur avait commencé plein de choses qu'il n'a pas vraiment réussi à finir... ou dont il ne savait plus quoi faire... cf les spoilers de Lady Clare... je me suis posée les mêmes questions Very Happy)
Il y a aussi l'idée du Cimetière des Livres oubliés vaguement esquissée jamais aboutie pour moi - comme si l'auteur avait cherché un prétexte pour introduire son personnage de Julian.

Et je ne parle pas du fait que (mega spoiler)
Spoiler:
 

Je ne pense pas que je lirai son prequel...
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf
Natacha Rostov

Nombre de messages : 3014
Age : 39
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Ven 21 Aoû 2009 - 13:06

scratch A l'époque où j'ai lu ce livre, j'ai du oublier de poster ma critique...trop tard maintenant, car trop loin dans ma mémoire. Il me reste juste des impressions. N'étant pas du tout hispanophone et n'étant jamais allée en Espagne, ce livre m'a permis de "découvrir" Barcelone et d'imaginer un peu à quoi pouvait ressembler l'ambiance du temps de Franco. Bref, ça donne bien sûr envie d'en apprendre un peu plus et de visiter Barcelone!
Pour en revenir à l'histoire racontée par l'auteur, elle m'avait littéralement happée par son originalité et puis, impossible de résister à son atmosphère mystérieuse...

Sinon, je viens de découvrir que Le jeu de l'ange (déjà évoqué un peu plus haut) est sorti hier en français aux éditions Robert-Laffont. On y retrouve Barcelone et le cimetière des livres oubliés...mais pas les personnages de L'ombre du vent car cette fois-ci nous sommes en 1920.
Pour en savoir plus sur ce "prequel", je vous copie ici un article paru dans Marianne l'année dernière, au moment de la parution du livre en Espagne :
Citation :
«Le Jeu de l'ange», de Carlos Ruiz Zafon
Rédigé par Diane CAMBON le Samedi 26 Juillet 2008



C'est un raz-de-marée sans précédent dans la littérature espagnole contemporaine. Le Jeu de l'ange (El juego del angel), dernier roman de Carlos Ruiz Zafon, a envoûté plus de un million et demi de lecteurs depuis sa sortie en librairies début avril. En Espagne, on parle désormais de «Zafonmania» pour décrire ce phénomène littéraire. Tout comme avec son précédent roman, sorti en 2001, l'Ombre du vent, vendu à 10 millions d'exemplaires dans 50 pays, cet auteur catalan a produit un nouveau best-seller explosif au style bien particulier. Les chiffres parlent d'euxmêmes: un tirage de 1600 000 exemplaires... dont un million vendus en moins de quarante jours!

Bouille ronde, lunettes à la monture colorée et bouc bien taillé, Zafon est le vilain petit canard du cercle littéraire espagnol. Il déserte les colloques d'écrivains, fuit les mondanités. D'ailleurs, il ne vit même pas en Espagne. Il habite entre Los Angeles et Berlin, bon ouvrage, un pave de 672 pages, diffère également des romans actuels. Ici, pas de drames psychologiques àla Javier Marias, ni de grandes fresques historiques à l'Arturo Perez-Reverte. Avec le Jeu de l'ange, Zafon renoue avec un genre qui a toujours fait fureur en Espagne: le thriller fantastique. Le lecteur ibérique raffole des intrigues où la réalité côtoie le fantastique, et le religieux, l'occulte. Les romans sur les mystères des pyramides, les secrets des constructeurs des cathédrales, les pouvoirs cachés des francs-maçons ou ceux de Stephen King et Umberto Eco cartonnent en librairies.

Dans son dernier roman, Zafon entraîne son lecteur dans l'univers gothique du Barcelone des années 20. Une ville qui à cette époque connaît une profonde mutation due à la révolution industrielle. On y voit naître une grande bourgeoisie opulente, qui se laisse séduire par les péchés interdits. Sexe, crime, ésotérisme et tragédie s'entremêlent tout au long de l'histoire. Ruiz Zafon donne corps à son récit à travers un personnage, David Martin, qui se caractérise au départ par une timidité maladive. Jeune écrivain perdu dans l'immensité de la capitale catalane, il loue une chambre sordide dans un hôtel des bas-fonds et fantasme sur un amour impossible. Chaque semaine, il écrit pour quelques sous de courts récits dans un quotidien régional, La Voz de la industria, jusqu'au jour où il reçoit une offre d'un mystérieux éditeur parisien, le fameux Andres Corelli. A partir de là, sa vie bascule. On lui demande d'écrire un livre unique, qui ne ressemble à aucun autre. Si le jeune homme parvient à relever ce défi, il sera récompensé par une fortune spéciale...

Invité à se promener dans le mythique «Cimetière des livres oubliés», un lieu déjà présent dans l'Ombre du vent, le lecteur est rapidement happé par le suspense. Zafon, qui s'inspire de son expérience cinématographique pour planter son décor littéraire, use à l'envi de descriptions détaillées. Avec ce nouveau roman, Zafon invite le lecteur à jouer à un jeu littéraire. «Nous vivons dans un monde miroir, où personne ne peut réellement délimiter la frontière entre le réel et le surnaturel. Le lecteur doit apprendre à se perdre dans le Cimetière des livres oubliés. Ils'agitd'un labyrinthe aux différents niveaux de lecture et d'implication», a-t-il expliqué au cours de la présentation de son livre, devant 150 journalistes et quelque 370 invités. Sur l'estrade avait été reconstruit le décor du Cimetière des livres oubliés, avec 4000 vieux ouvrages jaunis, réunis pour l'occasion par la maison d'édition Planeta. La tornade Zafon a également touché la Toile. L'auteur, lui, assure maintenir une prudente distance avec les blogs et les forums où se déchaînent des milliers de lecteurs passionnés par son univers fantastique.
Revenir en haut Aller en bas
althea
Countess of Dagobah
althea

Nombre de messages : 2324
Age : 58
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Ven 21 Aoû 2009 - 13:45

Merci de cette présentation Natacha. J'ai bien envie de lire Le jeu de l'ange mais je pense que je vais attendre sa sortie en poche ....
Revenir en haut Aller en bas
Accalia
Enfolded in Adoring Gaze
Accalia

Nombre de messages : 3275
Age : 29
Localisation : pas loin...
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Lun 2 Nov 2009 - 19:59

Je l'ai fini ce matin! cheers

Et franchement sans sauter au plafond, j'ai beaucoup aimé! Cela faisait un petit bout de temps qu'un livre ne m'avait pas surpris! Je ne m'attendais pas du tout à ce genre de livre et il m'a vite passionné!


Spoiler:
 

Je crois avoir tout dit...
Je pense que je lirais Le jeu de l'ange mais je l'attends en poche. En tout cas, cela m'a beaucoup plu et je le conseille à tous!
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
lady Clare

Nombre de messages : 9950
Localisation : Between Thornfield Hall and Pemberley
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Mar 3 Nov 2009 - 10:42

je suis ravie de ton enthousiasme Accalia! Je partage ton avis à 100%.
Revenir en haut Aller en bas
Sorcière Camomille
Coléoptère d'Afrique
Sorcière Camomille

Nombre de messages : 265
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Mar 3 Nov 2009 - 16:32

Quelqu'un a lu le nouveau Zafon ? Je crois que c'est une suite de L'ombre du vent.
Revenir en haut Aller en bas
http://sorcierecamo.blogspot.com
April
Black Leather's Violet
April

Nombre de messages : 16563
Age : 45
Localisation : Allongée sur des pétales de violettes, en très bonne compagnie
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Mar 3 Nov 2009 - 16:36

Je l'ai acheté récemment à la Fnac, mais je n'ai pas encore eu le temps de le lire, il est sur ma PAL. lol!

Mais je ne sais pas si c'est vraiment une suite. Question
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aprilsviolet.wordpress.com
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf
Natacha Rostov

Nombre de messages : 3014
Age : 39
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Mar 3 Nov 2009 - 16:52

Comme précisé juste au-dessus, ce n'est pas une suite mais un prequel : ça se passe avant L'ombre du vent.
Revenir en haut Aller en bas
Resmiranda
Faithful Heart


Nombre de messages : 3896
Age : 35
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Dim 3 Jan 2010 - 14:06

Je l'ai lu il y a quelques temps mais je vais recopier mon avis ici tout de même Laughing

Avec un résumé pareil et toutes les critiques élogieuses que j’avais lu, je m’attendais à vraiment adorer ce roman. Et pourtant j’ai été assez déçue.

Le quatrième de couverture est assez trompeur en ce sens que cette idée géniale du « cimetière des livres oubliés » est assez peu exploitée. Celui-ci joue un rôle plus que secondaire et sert finalement de prétexte pour introduire l’histoire.

Le narrateur, Daniel Sempere, devient obsédé par l’histoire personnelle de l’auteur de son livre d’adoption, Julian Carax, personnage mystérieux dont peu se souviennent et dont un personnage étrange au visage ravagé brule tous les exemplaires ayant jamais existé de ses romans.

J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire, plus d’une semaine pour les 100 premières pages quand on est une boulimique de livres et qu’on a rien d’autre à faire, c’est un signe. Pourtant je me suis accrochée. Et j’ai nettement plus accroché à partir d’une des dernieres parties où le narrateur change.

Ce n’est pas que l’histoire m’a déplue, au contraire, j’étais très curieuse d’en apprendre plus sur ce Julian Carax et son histoire. J’ai apprécié l’ambiance gothique du roman, de même que le parcours initiatique de Daniel. Mais je me suis sentie assez perdue dans le Barcelone de l’auteur. D’ordinaire, je n’ai pas besoin de connaitre la ville où se déroule un roman pour en apprécier sa description mais ici je me suis vraiment sentie étrangère. Je ne connais de Barcelone que la Sagrada Familia, et l’histoire de la ville et de l’Espagne en générale m’est assez inconnue et j’ai vraiment eu cette impression que seul un initié à la ville pouvait jouir des descriptions de celle-ci, de l’énumération des différents quartiers et rues.

De plus certains personnages m’ont paru assez caricaturaux et poussifs à l’image de Fermin, l’ancien espion obsédé ou encore Fumero le « sadique » de service. De plus j’ai trouvé le narrateur assez agaçant et naïf (de ne pas voir par exemple où son enquête le mène et les effets de celle-ci sur la vie des autres) ce qui explique que j’ai préféré la partie où le narrateur change.

J’ai toutefois apprécié le style de l’auteur ainsi que quelques très jolies citations (sur le monde des livres entre autres) :

Citation :
« Béa prétend que l’art de la lecture meurt de mort lente, que c’est un rituel intime, qu’un livre est un miroir où nous trouvons seulement ce que nous portons déjà en nous, que lire est engager son esprit et son âme, des biens qui se font de plus en plus rares. »

"C’est étrange cette manière que nous avons de juger les autres : c’est seulement quand ils viennent à nous manquer, quand on nous les prend, que nous découvrons à quel point notre mépris était misérable. On nous les prend parce qu’ils n’ont jamais été à nous …"

"Les souvenirs sont pires que les balles."

« Avec le temps vous verrez que parfois, ce qui compte, ce n’est pas ce qu’on a, mais ce à quoi on renonce. »

« Quelqu’un a dit un jour que se demander simplement si on aime est déjà la preuve qu’on a cessé d’aimer, dis-je »

Au final, un bilan assez mitigé. Ce qui ne m’empêchera pas de lire plus tard « le jeu de l’ange » en espérant que le « cimetière des livres oubliés » soit un peu plus exploité et ne pas retrouver les défauts que j’ai trouvé à ce roman-ci.
Revenir en haut Aller en bas
http://mysideofthestory.hautetfort.com
cecilou41
Lover's Lane Wanderer
cecilou41

Nombre de messages : 2194
Age : 34
Localisation : Lost in translation
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Mar 5 Jan 2010 - 20:32

Merci pour ton post Resmiranda. J'ai lu le livre il y a longtemps donc mes souvenirs sont un peu flous, mais je l'avais littéralement dévoré et j'en garde encore une vraie sensation de plaisir et de bonheur. A l'époque (attention, c'est Mamy qui parle ), je vivais à Barcelone. Mon ressenti a peut-être été différent du tien pour cette raison notamment. Je me revois en train de noter chaque nom de lieu pour me faire un petit parcours dans la ville par la suite. Je me suis rendu compte après coup qu'une visite de la Barcelone de La sombra del Viento était proposé par l'office du tourisme de la ville.

Je suis en ce moment dans El juego del ángel où l'on retrouve Sampere, vieux libraire. Je n'en suis qu'au tout début mais on y parle déjà de Dickens comme quoi toutélié !
Revenir en haut Aller en bas
Meha
Ready for a strike!
Meha

Nombre de messages : 1071
Age : 31
Localisation : Berlin
Date d'inscription : 30/03/2008

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Ven 8 Jan 2010 - 22:20

Je viens de le finir, et j'ai adoré. C'est drôle de lire tous vos avis, tout le monde voit les livres différemment.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://meha.over-blog.com/
lady Clare
Lily-white Doe
lady Clare

Nombre de messages : 9950
Localisation : Between Thornfield Hall and Pemberley
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Sam 9 Jan 2010 - 8:47

Merci pour vos avis Resmiranda & Meha...
Revenir en haut Aller en bas
cecilou41
Lover's Lane Wanderer
cecilou41

Nombre de messages : 2194
Age : 34
Localisation : Lost in translation
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Mar 2 Fév 2010 - 8:40

Il y a longtemps maintenant que j'ai refermé El juego del ángel et je viens enfin poster mon avis : j'ai beaucoup aimé le roman, on y retrouve la même atmosphère que dans La sombra del viento, cette même Barcelone, aujourd'hui si différente, le cimetière des livres et la passion de l'écriture. L'histoire d'amour m'a beaucoup touchée. Cela dit, j'ai mois accroché avec le livre qu'avec le premier et j'ai eu quelques impressions de "déjà-lu" par moments.
Mon impression reste globalement très positive. Une bonne lecture pour commencer 2010 !
Revenir en haut Aller en bas
MD
British countryside addict
MD

Nombre de messages : 828
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Sam 24 Avr 2010 - 11:20

Je remonte ce sujet puisque je viens de terminer ce roman.
Voila je l’ai finit il y a un peu moins d’une semaine. (Je suis toujours en retard de beaucoup sur les livres plébiscités.) Mais j’ai énormément apprécié cette lecture Cool ! Je dois donc une très bonne découverte à une amie.

Je rejoins pas mal d’avis déjà donnés plus haut.
Comme beaucoup d’entre vous j’aurai bien aimé que le "cimetière des livres oubliés" est une place plus importante dans le livre. L’idée était géniale il faut bien le dire.
Donc un peu décu de ce coté. (en tout cas le peu de cas qui en est fait m’a permis de m’imaginer une sorte de bibliothèque immense, poussiéreuse et mal rangée : un savant mélange entre celle de la belle et la bête et la relativité d’Escher. Bref, une sorte de monstre architectural très attirant sunny !

L’enquête de Daniel est très entrainante : à tel point que j’ai eu du mal à décrocher (je n'avais hélas pas le temps matériel pour dévorer le bouquin d'un coup). Mais même par "petits" morceaux, j'ai beaucoup aimé.

Bien sur il y a quelques passages de description qui m'ont un peu fait rire par leur coté ultra-caricatural (en même temps je l’ai lu en Français, donc je ne peux pas critiquer l'auteur). Par exemple : à chaque fois que Daniel sort de chez lui ou de la villa, on a le droit aux reflets bleus du brouillard, à la ville morte, au silence assourdissant etc ! Je veux bien qu'il faille donner une ambiance gothique mais là on avait souvent droit au poncifs du genre, il ne manquait plus qu'une chouette....et j’en passe ! A certains moments, je m’attendais à lire « dès que l'aurore darde ses rayons d'argent à travers les écharpes de brume » (spécial connaisseurs).

En outre, je suis d’accord avec Althéa certains personnages sont de véritables caricatures.
Spoiler:
 


Ce qui est bien dans ce bouquin c’est que l’on est surpris par pas mal de révélations. Même si, à certains moments, les parallèles entre Julian et Daniel sont un peu gros pour moi.
Après la forme de certaines révélations (les 10 aines de pages italiques qui tombent d’un coup) donne l’impression que l’auteur était en panne, qu'il n'avait plus d'idée lui permettant de distiller les détails sur le même mode.
Pourtant ce qui m'était agréable, c’était de réunir, au début et avec Daniel, les éléments de l’enquête et donc d’essayer de comprendre avec ce qu’on trouve ça et là.... ce qui l’est moins c’est lorsque l’on se fait servir 20 ans d’explications sur un plateau de pages en italiques.)
A noter ici, comme le dit Lady Clare, qu’on a du mal à savoir qui sait quoi et qui narre (son exemple de Jacinta était parfait ; logiquement, elle ne peut pas savoir tout ce qu’elle révèle).

Et quand on a droit au dénouement sous la forme des cachiers de Nuria Montfort c’est un peu pareil !
Au début je me suis dit : Tiens l’auteur n'avait de nouveau plus d’idée pour mener son histoire normalement. Et finalement je me laissais prendre à ce genre de narration aussi; l'intrigue reprend le dessus sur le style de narration ..... heureusement qu'elle est captivante.

Enfin j’ai bien aimé les 3-4 fins de la fin. Rolling Eyes
J’ai horreur de terminer les bouquins qui m’ont plus .. alors là pouvoir le terminer en plusieurs petit morceaux, c’était parfait !

C'est du détail, je ne me situais pas du tout dans la ville. Je connais très mal Barcelone pour n'y être passé que deux fois et en coup de vent. Mais j'imagine, au vu des détails donnés, que ça doit être sympa pour celles et ceux qui connaissent.

Malgrè quelques petits reproches, j'ai énormément apprécié cette lecture. Cool
Revenir en haut Aller en bas
althea
Countess of Dagobah
althea

Nombre de messages : 2324
Age : 58
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Dim 25 Avr 2010 - 17:15

cheers Contente de voir que tu aies apprécié, MD. Tu apprécieras aussi sans doute le jeu de l'ange, plus abouti mais plus gothique aussi.
Revenir en haut Aller en bas
MD
British countryside addict
MD

Nombre de messages : 828
Age : 34
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Dim 25 Avr 2010 - 22:04

C'est vrai que j'ai beaucoup aimé.
D'ailleurs n'y a t-il personne ici, auteur en herbe, qui voudrait m'écrire la fin du "Cimetière des livres oubliés".... ou au moins me filer l'adresse ! Wink

Pour Le Jeu de l'Ange, il faudra que j'aille feuilleter cela en librairie...et voir s'il rejoint la PAL ! Merci pour le conseil.
Revenir en haut Aller en bas
MarianneJustineBrandon
Brandon's Belle
MarianneJustineBrandon

Nombre de messages : 8057
Age : 26
Localisation : In the arms of my husband Brandon... or waltzing in a castel of France with the Beast
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Ven 14 Mai 2010 - 17:45

Une copine m'a prêté ce roman en me disant qu'il était génial : je viens de le finir aujourd'hui et... j'ai beaucoup aimé ! cheers
Je n'ai pas pu le lire aussi rapidement que je le voulais : avec les révisions j'ai dû freiner mon rythme de lecture mais tout à l'heure, je n'arrivais pas à réviser, vu que j'étais à 40 pages de la fin, donc j'ai fini le livre ! lol!

Les avis de Lady Clare et Accalia rejoignent le mien : j'ai aimé les descriptions de Barcelone, le principe du Cimetière des Livres Oubliés ( bien qu'absent plus de la moitié du livre ), j'ai eu un coup de coeur pour le personnage de Fermin qui m'a fait rire, trembler et qui m'a ému ; coup de cœur pour Miquel également, qui est attachant et m'a fait de la peine ; le père de Daniel.... J'ai aimé le fait que le livre soit une sorte d'énigme policière et le fait que les vies de Julian et Daniel soient liées. Fumero est immonde pale Je n'ai pas le temps d'argumenter plus mais j'ai beaucoup aimé !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/6995714/1/Vivre-l-amour-%C3%A0-nouve
lady Clare
Lily-white Doe
lady Clare

Nombre de messages : 9950
Localisation : Between Thornfield Hall and Pemberley
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Ven 14 Mai 2010 - 21:52

Ravie que tu aies passé un bon moment de lecture MJB !! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Chrysalide
Pauvre gouvernante
Chrysalide

Nombre de messages : 23
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Mar 18 Mai 2010 - 23:15

Je viens d'enchaîner L'ombre du Vent et le Jeu de l'Ange à la suite, j'aime beaucoup le style de Zafon, j'en ai d'ailleurs tiré une de mes citations favorites : " J'ai grandi entre les livres en me faisant des amis invisibles entre les pages qui tombaient en poussière, et dont je porte encore l'odeur sur les mains."

J'avoue avoir une préférence pour le Jeu de l'Ange, j'ai vraiment plus accroché, parce que l'ombre du vent l'intrigue m'a moins captivée. Mais de manière générale j'aime beaucoup Zafon, et j'ai hâte que ses autres livres soient traduits, il en a écrits 9 si ma mémoire est bonne. Voilà une lecture que je ne regrette pas ! Je me méfie des best-sellers maintenant, après quelques déconvenues, comme Marc Levy que j'ai tenté de lire, et que j'ai vraiment pas aimé. Mais je sors du sujet, je vous livre un extrait du Jeu de l'Ange que j'ai adoré :

« Toute ma vie j'avais senti que les pages que je laissais sur mon passage faisait partie de moi. Les gens normaux mettent des enfants au monde; les romanciers comme moi, des livres. Nous sommes condamnés à laisser nos vies à l'intérieur, à mourir dans leurs pages, et parfois même ce sont eux qui nous ôtent la vie. De toutes les étranges créatures d'encre et de papier dont j'avais accouché dans ce triste monde, celle-là, ma réponse mercenaire aux ordres du patron, était sans nul doute la plus grotesque. Rien dans ces pages ne mérite mieux que le feu, pourtant elles étaient la chair de ma chair, et je n'avais pas la force de les détruire... »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dead-chrysalis.skyrock.com
Corasirene
Intendante de Pemberley
Corasirene

Nombre de messages : 522
Age : 34
Localisation : Sud
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Mer 4 Aoû 2010 - 20:19

Dans ma PAL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://sable.skyrock.com/
Lunaë
Blue Dreams Faërie
Lunaë

Nombre de messages : 3065
Age : 36
Localisation : Lost in a world full of books and faëries
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Mer 4 Aoû 2010 - 20:29

Tu ne le regretteras pas Corasirene Smile
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
nathy's

Nombre de messages : 8529
Age : 28
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Jeu 4 Nov 2010 - 21:49

Je viens enfin de finir L'ombre du vent : j'ai trainé pour le lire, car je n'avais jamais le temps du coup je lisais à peine quelques chapitres par ci par là, sans réussir à rentrer réellement dans le roman. Je n'y ai réussi qu'au bout de plus de 200 pages et aujourd'hui, j'ai dévoré quasi d'une traite les 350 pages qui me restaient study

Alors j'ai beaucoup, beaucoup aimé, sans que ce soit un réel coup de coeur, pour plusieurs raisons:

Premièrement la noirceur de ce roman: j'ai déjà lu des romans tristes, des romans sur la guerre etc, mais celui-ci bat des records: personnages haineux, brisés, meurtres macabres, vies gâchées.....aujourd'hui au fur et à mesure de ma lecture, j'avais la nausée, j'étais réellement écoeurée par ce roman si sombre. No

Ensuite l'intrigue: je la trouve assez complexe, plutôt brillante mais le problème est que cette façon de distiller les révélations au compte-gouttes entretient peut être le suspens, mais embrouille aussi! parfois je revnais en arrière lorsqu'on avait de nouvelles informations pour mettre en relation avec quelque chose de déjà lu, car je ne m'en souvenais plus!

Quelques autres critiques:
Spoiler:
 
- Autre détail que je n'ai pas aimé: je vais sembler prude mais le sexe m'a paru trop présent et sans bonne raison: j'ai eu l'impression que l'auteur en parsemeait son roman par ci par là sans nécessité juste pour racoler et accroché le lecteur et encore une fois, on aurait pu s'en passer.

Mais à part tout ça, j'ai aimé les personnages principaux (enfin les gentils), j'adore Fermin et j'ai trouvé le sryle de l'auteur très bon. cette façon d'avoir les infos par différents protagonistes aussi, c'était plutôt une bonne idée, malgré quelques incohérences (genre parfois ça parait bizarre que certains en sachent autant sur de tous petits détails Suspect mais bon j'ai déjà assez critiqué, je m'arrête Razz )

Au final un bon roman, mais trop noir, du coup je ne lirai pas Le jeu de l'Ange car je préfère ne plus être plongée dans une histoire pareille.

Désolée de la longueur j'espère que vous êtes encore là si vous avez cliqué sur ce topic lol!
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
lady Clare

Nombre de messages : 9950
Localisation : Between Thornfield Hall and Pemberley
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   Jeu 4 Nov 2010 - 22:12

Merci Nathy's!!!!!!!!!!!! je dois dire que je suis d'accord avec toi sur ton spoiler, j'avoue que ça m'avait agacée aussi... Sinon, comme toi, j'ai beaucoup aimé, mais je ne pense pas le relire par contre... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon
» L'ombre du vent, Carlos Ruiz Zafon
» [Carlos Ruiz Zafon] Le jeu de l'ange
» L'Ombre du Vent, Carlos Ruiz Zafòn, Contemporain
» Deuxième texte reçu - Hommage à Carlos Ruiz Zafon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers)-
Sauter vers: