Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Miguel de Cervantes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
MissAcacia

Nombre de messages : 7189
Age : 46
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Dim 14 Fév 2016 - 23:44

Il n'y a pas à être désolée TimesNewRoman, l'Espagne du tout début du XVIIème siècle, c'est très loin. Merci de retenter ta chance.

@Serendipity: effectivement ces novelas se rapprochent plus de contes édifiants. Le terme de nouvelles est sans doute un raccourci de traduction. D'ailleurs (je parle sous le contrôle de Nefelibata) en espagnol moderne, novela veut plutôt dire roman. Les nouvelles se traduisant par relatos cortos ou novelas cortas. Le concept de nouvelle est peut-être un peu trop moderne pour l'appliquer à Cervantes, que l'on qualifie souvent de père du roman moderne (il ne pouvait pas tout inventer le pauvre homme... )

J'ai démarré el amante liberal, j'aborde le début du récit des malheurs de Ricardo.

Et je profite d'une accalmie sur le front de mes plantages vidéos actuels pour vous proposer une troisième illustration sonore:

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7556
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Lun 15 Fév 2016 - 12:50

Merci pour les 2 derniers morceaux, celui de Garcia Lorca parle des gitans (c'est tout ce que mon espagnol indigent me permet de comprendre Embarassed ), et celui de Sarasate est très beau, je le connaissais adapté au piano seul. C'est très agréable comme contrepoint à notre lecture I love you .
Moi aussi je lis l'amante liberal, auquel je me suis mis in extremis Wink.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
serendipity

Nombre de messages : 9431
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mar 16 Fév 2016 - 7:37

J'ai fini à l'instant "L'Amoureux généreux" et là encore, je ne sais pas trop quoi en penser scratch . Lecture pas déplaisante mais comme TNR je ne dois pas être en phase avec les écrits de l'époque en ce moment Embarassed .

J'attends vos avis pour en reparler Very Happy

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7556
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mar 16 Fév 2016 - 13:37

J'ai lu L'amante liberal, et je l'ai moins apprécié que La gitanilla.

Comme dans la première nouvelle, les personnages restent des figures qui sont presque des archétypes, pas du tout des êtres humains croqués sur le vif.
Ricardo connait des aventures similaires à celles de Cervantès, qui est resté plusieurs années captif chez les "Barbaresques", et cet aspect-là est raconté de façon très vivante. Ce que j'ai préféré dans la nouvelle, ce sont les intrigues qui se nouent autour de Leonisa, à un moment il y en a tellement qu'on se demande comment elle va s'en sortir indemne (!).
Et finalement ces épreuves vont donner à ces jeunes gens la récompense qu'ils ne méritaient pas au début de l'histoire.
Il y a comme la Gitanilla un aspect ironique, mais plus atténué.

Merci à serendipity de m'avoir permis de le lire I love you
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
serendipity

Nombre de messages : 9431
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mar 16 Fév 2016 - 14:47

Avec plaisir Petit Faucon Very Happy . J'avoue que je n'ai pas trop compris la psychologie de Léonisa et adhéré au personnage scratch
Mais comme tu le dis, les personnages ne sont pas d'un grand réalisme alors je suis passée sur cet aspect là (et comme Cervantès fait preuve dans la première nouvelle d'une sorte de féminisme d'avant-garde -si j'ose dire Wink je lui "pardonne" ce portrait de femme qui manque de profondeur lol! )
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7556
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mar 16 Fév 2016 - 14:53

Tu noteras cependant, serendipity, que la petite gitane s'auto-accorde le droit de choisir les conditions de ses fiançailles, et que Ricardo, pris d'un scrupule (très) tardif après sa longue tirade généreuse, accorde finalement à Leonisa
Spoiler:
 


Dernière édition par Petit Faucon le Mar 16 Fév 2016 - 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
serendipity

Nombre de messages : 9431
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mar 16 Fév 2016 - 15:01

Petit Faucon a écrit:
Tu noteras cependant, serendipity, que la petite gitane s'auto-accorde le droit de choisir les conditions de ses fiançailles, et que Ricardo
Spoiler:
 

Je me suis permis de mettre une partie de ta réponse sous-balise anti-spoilers dans ma propre réponse au cas où certaines membres passeraient nous lire avant d'avoir terminé la nouvelle Wink

S'agissant de Ricardo, je n'ai pas interprété cela comme
Spoiler:
 

Il serait intéressant de savoir si la première nouvelle ne serait pas postérieure à la deuxième. Je trouve Préciosa très émancipée et moderne (à l'instar de certains personnages féminins que l'on retrouve chez Shakespeare d'ailleurs Wink ) alors que Leonisa est une fille gâtée et capricieuse lol!
Revenir en haut Aller en bas
Nefelibata
Subtil compliment
Nefelibata

Nombre de messages : 195
Age : 37
Date d'inscription : 03/12/2015

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mer 17 Fév 2016 - 22:28

Je viens enfin poster mon avis sur El amante liberal et je vais apporter une petite note dissonante : j'ai plus apprécié la lecture de cette nouvelle, sûrement en raison de la succession rapide des événements, du contexte historique et géographique ainsi que du champ lexical se rapportant à la navigation de l’époque, aux diverses autorités politiques… Dépaysant et enrichissant !  

Quant au triangle amoureux, j'ai appris que c'est le thème récurrent des romans byzantins (qui ont inspiré l'auteur). Dans ces romans, les jeunes amants, beaux et chastes, doivent vivre de multiples mésaventures – enlèvements, emprisonnements, tempêtes, naufrages, guerres, longs voyages, avant d'être heureux et manger des perdrix. Laughing  

serendipity a écrit:
Leonisa est une fille gâtée et capricieuse lol!

Je suis plus indulgente envers Leonisa. Elle a l’excuse de la jeunesse Smile . Leonisa et Ricardo évoluent « grâce aux » épreuves qu’ils subissent et se transforment en deux êtres devenus dignes l’un de l’autre. Le personnage de Leonisa évolue bien plus que celui de Preciosa.

(En parlant de Preciosa, à un moment donné elle dit : Estos señores bien pueden entregarte mi cuerpo; pero no mi alma, que es libre y nació libre, y ha de ser libre en tanto que yo quisiere; ça m’a fait penser à Jane Eyre)

serendipity a écrit:
S'agissant de Ricardo, je n'ai pas interprété cela comme
Spoiler:
 
Spoiler:
 

Et Halima et son mari pale Ils n’y vont pas par quatre chemins pour être à nouveau célibataires et pouvoir convoler avec leur bien aimé(e) !

Serendipity, ça m’a également fait penser à Beaumarchais ! Et comme dans Beaumarchais et La petite gitane, les personnages se déguisent. J’aime assez ce dispositif et les quiproquos qui peuvent en découler. Ça me rappelle également Le jeu de l’amour et du hasard et Les fausses confidences de Marivaux ou encore L’enlèvement au sérail de Mozart !  


serendipity a écrit:
@ Nefelibata : l'amoureux jaloux semble en effet être un trait de caractère de l'homme espagnol valorisé par Cervantès Wink
Tu nous diras si ça a changé depuis lol!

Il y a de tout comme partout lol!

MissAcacia a écrit:
D'ailleurs (je parle sous le contrôle de Nefelibata) en espagnol moderne, novela veut plutôt dire roman. Les nouvelles se traduisant par relatos cortos ou novelas cortas. Le concept de nouvelle est peut-être un peu trop moderne pour l'appliquer à Cervantes, que l'on qualifie souvent de père du roman moderne (il ne pouvait pas tout inventer le pauvre homme...)
Razz     

Petit Faucon a écrit:

Et finalement ces épreuves vont donner à ces jeunes gens la récompense qu'ils ne méritaient pas au début de l'histoire.
Belle conclusion.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7556
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Ven 19 Fév 2016 - 16:02

Je continue avec la thèse sur les Novelas de Cervantès.

J'y ai trouvé un tableau que je trouve particulièrement intéressant, et que je poste ici, pour ceux qui seraient interessés ; ce tableau (réparti sur 3 pages) indique une structure commune à chacune des 12 nouvelles + 3 autres (Novela del curioso impertinente / Capitan cautivo / Leandra), et cette structure se décompose en :
= au début : séparation et/ou passage vers la marge
= puis : période de marge
= enfin : sortie de la marge et/ou intégration
La marge est définie comme suit : "chez nous, actuellement, un pays touche l'autre ; il n'en était pas de même autrefois, alors que le sol chrétien ne formait encore qu'une partie seulement de l'Europe ; autour de ce sol il existait toute une bande neutre (...). Ces zones sont ordinairement un désert, un marécage, et surtout la forêt vierge, où chacun peut voyager et chasser de plein droit (...) La zone est sacrée pour les deux territoires séparés par l'espace neutre. Quiconque passe de l'un à l'autre se trouve ainsi matériellement et magico-religieusement dans une situation spéciale : il flotte entre deux mondes ; c'est cette situation qui est appelée : marge"

Ce qui fait que chaque histoire est une sorte de conte initiatique, où le/les héros traversent des épreuves, et s'en sortent avec plus ou moins de bonheur suivant leur attitude et leurs actions.

Par exemple, pour la Gitanilla, la séparation consiste : pour la gitanilla à avoir été enlevée bébé par la vieille bohémienne / pour don Juan/Andres à se couper de son milieu pour aller vivre chez les gitans.
Pour la période de marge, Preciosa vit la vie bohémienne / Andres aussi sous forme de captivité puis est emprisonné.
Sortie de la marge : arrivée à Murcie pour Preciosa / mariage pour Andres/don Juan

Pour El amante liberal :
La séparation c'est l'assaut donné par les Turcs à Trapani.
La période de marge , c'est la vie dans la grotte / l'ile de Chypre / la captivité pour Ricardo et Leonisa / le labyrinthe
La sortie de la marge, c'est le retour en Sicile et le mariage.

Sur le 1er tableau, on trouve les 3 premières nouvelles : La gitanilla, el amante liberal et Rinconete y Cortadillo :
" />
Puis sur le 2e : La espanola inglesa, el licenciado Vidriera, la fuerza del sangue, el celoso extremeno, la ilustre fregona :
" />
et enfin le dernier avec : la fin de la ilustre fregona, las dos doncellas, la senora Cornelia, el casamiento enganoso et el coloquio que paso entre Cipion y Berganza :
" />
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7556
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mar 8 Mar 2016 - 16:10

Est-ce que l'une d'entre vous a commencé Rinconete y Cortadilla ?

J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, qui est dans la veine burlesque, avec ces 2 jeunes gens qui arrivent en ville pour faire voleurs, et qui se heurtent à la corporation locale des voleurs et des mendiants.
Très drôle, et Monipodio (littéralement 1 seul pied) est très amusant.

La thèse que je continue à lire en pointillé indique :
Séparation/ départ : voyage à Séville
Période de marge : cohabitation criminelle chez la bande de Monipodio
Sortie de la marge : départ de la bande de Rinconete et Cortadillo.
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
MissAcacia

Nombre de messages : 7189
Age : 46
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mer 9 Mar 2016 - 19:31

Je plaide coupable, je traîne la patte sur El amante liberal qui s'est télescopé avec Maisie et je n'ai pas encore démarré Rinconete... mais j'arrive, jarrive... lol!

Merci pour ton avis, ça motive Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
serendipity

Nombre de messages : 9431
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Lun 21 Mar 2016 - 14:45

France Culture nous donne un coup de pouce pour accompagner notre challenge Cervantès avec une semaine spéciale dans La Compagnie des Auteurs. Ca commence aujourd'hui avec l'émission biographique et jeudi, on parlera des nouvelles sunny
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7556
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Lun 21 Mar 2016 - 17:18

Merci serendipity. J'irais écouter une des émission si j'ai un peu de temps, peut-être ce we  ?
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
MissAcacia

Nombre de messages : 7189
Age : 46
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Ven 8 Avr 2016 - 13:09

Je suis en retard mais je viens de terminer El amante liberal, sur laquelle j'ai peiné. Je n'ai pas réussi à m'intéresser au sort de Ricardo ni à ses amours contrariées. Leonisa est à peine réelle à force de beauté mais je retiens du personnage qu'elle a les pieds sur terre et une bonne dose de bon sens.
Quant aux intrigues des turcs elles ne m'ont pas non plus passionnée.

J'attaque donc Rinconete y Cortadillo avec plus d'espoir, s'agissant d'une nouvelle picaresque.

Normalement, le mois d'avril est dédié à La española inglesa (L'espagnole anglaise)

Citation :
Cervantès reprend dans cette nouvelle le thème de l'enlèvement des personnes et de leur liberté : l'enlèvement d'Isabela par les Anglais à Cadix, et la capture de Ricadero par les Turcs.

J'espère qu'elle m'inspirera plus que el amante liberal  Rolling Eyes ... sinon je perds espoir de rattraper mon retard  Razz .
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7556
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Ven 8 Avr 2016 - 13:44

MissAcacia a écrit:
Je suis en retard mais je viens de terminer El amante liberal, sur laquelle j'ai peiné. Je n'ai pas réussi à m'intéresser au sort de Ricardo ni à ses amours contrariées. Leonisa est à peine réelle à force de beauté mais je retiens du personnage qu'elle a les pieds sur terre et une bonne dose de bon sens.
Quant aux intrigues des turcs elles ne m'ont pas non plus passionnée.

J'attaque donc Rinconete y Cortadillo avec plus d'espoir, s'agissant d'une nouvelle picaresque.

Normalement, le mois d'avril est dédié à La española inglesa (L'espagnole anglaise)

Citation :
Cervantès reprend dans cette nouvelle le thème de l'enlèvement des personnes et de leur liberté : l'enlèvement d'Isabela par les Anglais à Cadix, et la capture de Ricadero par les Turcs.

J'espère qu'elle m'inspirera plus que el amante liberal  Rolling Eyes ... sinon je perds espoir de rattraper mon retard  Razz .

Moi aussi j'ai trouvé l'Amante liberal en demi-teinte.
Mais j'espère ne pas me tromper en prédisant que Rinconete y Cortadillo te plaira plus, MissA.
Je ne sais pas ce que vaut la Espanola inglesa, tu nous diras ?
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves
ludi33

Nombre de messages : 19397
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mar 22 Mai 2018 - 11:28

J'ai vu L'homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam.

Résumé a écrit:
Toby, un jeune réalisateur de pub cynique et désabusé, se retrouve pris au piège des folles illusions d’un vieux cordonnier espagnol convaincu d’être Don Quichotte. Embarqué dans une folle aventure de plus en plus surréaliste, Toby se retrouve confronté aux conséquences tragiques d’un film qu’il a réalisé au temps de sa jeunesse idéaliste: ce film d’étudiant adapté de Cervantès a changé pour toujours les rêves et les espoirs de tout un petit village espagnol. Toby saura-t-il se racheter et retrouver un peu d’humanité? Don Quichotte survivra-t-il à sa folie? Ou l’amour triomphera-t-il de tout?


J'ai passé un très bon moment, même si le film n'est pas exempt de quelques longueurs. Les acteurs sont formidables et l'histoire, sans adapter le roman, passe par certaines scènes "obligées" (comme la bataille contre les moulins à vents). J'ai trouvé l'histoire assez mélancolique, même si certains passages sont drôles. Quant à la fin, je l'ai trouvé vraiment triste.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7556
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mar 22 Mai 2018 - 12:09

Merci Ludi ! je suis contente que ton retour soit positif, j'avais peur que ce film ne soit qu'une "curiosité" sunny
Revenir en haut Aller en bas
ludi33
Fairest of all elves
ludi33

Nombre de messages : 19397
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mar 22 Mai 2018 - 12:14

Non, çà n'est pas une curiosité, il y a une vraie histoire, de l'humour, de très bons acteurs et un fond de mélancolie qui recouvre le tout. C'est vrai que l'attente générée était forte (le film est d'ailleurs dédie à Jean Rochefort et John Hurt), mais çà reste un bon film. Pas le film de l'année, mais on passe un bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
cléopatre
gypsy acid cat
cléopatre

Nombre de messages : 7739
Age : 25
Localisation : Behind the doors of perception
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mar 22 Mai 2018 - 13:09

Merci pour ton retour Ludi, ce film me faisait de l'oeil parce que j'adore Adam Driver. Contente qu'il t'ait plu cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/CarolineKrzys
ekaterin64
Queen of Nanars
ekaterin64

Nombre de messages : 17717
Age : 45
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mar 22 Mai 2018 - 15:52

Je trouve Adam Driver très bon acteur, j'aime bien Terry Gillian, j'avais bien aimé Lost in the Mancha et j'aimerais beaucoup voir l'épilogue de la malédiction autour de ce film.

J'espère pouvoir vite le voir. Merci pour ton retour Ludi Razz

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall
Juliette2a

Nombre de messages : 16943
Age : 22
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mar 22 Mai 2018 - 17:59

Merci pour ton avis Ludi cheers
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise
Zakath Nath

Nombre de messages : 3530
Age : 35
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mar 22 Mai 2018 - 20:23

Je suis aussi allée voir L'Homme qui tua Don Quichotte Smile . Forcément, avec toutes les avanies qui ont accablé Gilliam avant que le film ne sorte enfin en salle, on a envie de l'aimer, ce fameux film, mais... j'ai quand même eu du mal à y entrer tant les scènes au début s'enchaînent sans que la sauce arrive à prendre. Ce n'est vraiment que dans le dernier tiers, à l'arrivée au château que j'ai vraiment commencé à accrocher, mais le temps m'a paru un peu longuet avant. Malgré le côté décousu et en apparence sans logique des deux premiers tiers, finalement le tout a une sorte de cohérence
Spoiler:
 
et j'ai aimé l'ambiance tout de même, où on ne sait plus distinguer la réalité du délire alors qu'a priori au début c'était simple, comme Toby on commence de plus en plus à douter de ce que l'on voit, à se dire qu'après tout Javier n'est pas fou ou alors le monde entier glisse dans sa folie ou s'y adapte.
Visuellement, il y a de sacrés morceaux (dans le château, encore une fois), niveau acteurs Adam Driver porte quasiment tout sur ses épaules, Jonathan Pryce est aussi parfait mais finalement moins présent que j'eusse espérer (par contre les pauvres actrices ne sont pas très bien servies par le scénario).
Avec toute cette attente on aurait peut-être voulu que ce soit l'aboutissement de la carrière de Gilliam, son chef-d’œuvre, mais c'est quand même trop imparfait. N'empêche qu'on sent que c'est personnel et j'ai trouvé les dernières minutes ultra-touchantes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
ekaterin64
Queen of Nanars
ekaterin64

Nombre de messages : 17717
Age : 45
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   Mar 22 Mai 2018 - 22:39

Zakath Nath a écrit:
Forcément, avec toutes les avanies qui ont accablé Gilliam avant que le film ne sorte enfin en salle, on a envie de l'aimer, ce fameux film
C'est même en ce qui me concerne une des principales raisons pour laquelle je veux allez le voir Razz

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Miguel de Cervantes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Miguel de Cervantes
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Cars2] Photos de vos Miguel Camino
» Miguel DELIBES (Espagne - 1920)
» Cervantes
» Bonjour, miguel ( Var )
» Miguel de Unamuno

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers)-
Sauter vers: