Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Lola Lafon, "La petite communiste qui ne souriait jamais"

Aller en bas 
AuteurMessage
esperluette
Magnolia-White Ampersand
esperluette

Nombre de messages : 8243
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Lola Lafon, "La petite communiste qui ne souriait jamais"   Mer 3 Mai 2017 - 15:30

Voici un roman qui a récolté moults prix et un beau succès, et une auteure à découvrir. Wink

Tout d'abord, qui est Lola Lafon ? (bio piquée sur le site d'Actes sud)

Citation :
Écrivain et musicienne, issue d’une famille aux origines franco-russo-polonaises, élevée à Sofia, Bucarest et Paris, Lola Lafon est l’auteur de trois romans publiés chez Flammarion : Une fièvre impossible à négocier (2003), De ça je me console (2007) et Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce (2011), désormais disponibles en Babel. En 2014, Actes Sud publie La petite communiste qui ne souriait jamais qui reçoit, de la part des libraires comme de la presse, un accueil enthousiaste.
Dans le domaine musical, Lola Lafon compte deux albums à son actif : Grandir à l’envers de rien (Label Bleu / Harmonia Mundi, 2006) et Une vie de voleuse (Harmonia Mundi, 2011).


Citation :
Retraçant le parcours d’une fée gymnaste qui, dans la Roumanie des années 1980 et sous les yeux émerveillés de la planète entière, mit à mal guerres froides, ordinateurs et records, ce roman dont la lecture politique n'épargne ni le bloc de l'Est ni la version falsifiée qu'en donnait à voir l'Occident délivre une passionnante méditation sur l’invention et l’impitoyable évaluation du corps féminin.

Et cette "fée gymnaste", c'est Nadia Comaneci, dont je ne connaissais absolument rien d'autre que le nom avant de me pencher sur cette biographie romancée.
J'ai trouvé ce bouquin absolument passionnant, la trajectoire de Comaneci est incroyable et le tout servi par l'écriture remarquable de Lola Lafon, parfois ample, parfois nerveuse, qui s'amuse aussi de dialogues imaginaires entre la biographe et la gymnaste.
Outre une peinture de deux mondes (la gymnastique, et le bloc de l'URSS), le sujet du roman est aussi, comme l'indique la quatrième, la féminité et le regard porté sur le corps féminin, d'autant plus dur dans ce contexte.
J'ai trouvé ce texte formidable et je compte lire bientôt les autres romans de Lola Lafon.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
esperluette

Nombre de messages : 8243
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Lola Lafon, "La petite communiste qui ne souriait jamais"   Sam 8 Juil 2017 - 13:33

Lola Lafon sort un nouveau livre à la rentrée, Mercy, Mary, Patty, qui m'intéresse bien... et me sert de prétexte pour remonter mon topic, qui lui n'a pas intéressé grand monde. Laughing

Citation :
En février 1974, Patricia Hearst, petite-fille du célèbre magnat de la presse William Randolph Hearst, est enlevée contre rançon par un groupuscule révolutionnaire dont elle ne tarde pas à épouser la cause, à la stupéfaction générale de l’establishment qui s’empresse de conclure au lavage de cerveau.
Professeure invitée pour un an dans une petite ville des Landes, l’Américaine Gene Neveva se voit chargée de rédiger un rapport pour l’avocat de Patricia Hearst, dont le procès doit bientôt s’ouvrir à San Francisco. Un volumineux dossier sur l’affaire a été confié à Gene. Pour le dépouiller, elle s’assure la collaboration d’une étudiante, la timide Violaine, qui a exactement le même âge que l’accusée et pressent que Patricia n’est pas vraiment la victime manipulée que décrivent ses avocats...
Avec ce roman incandescent sur la rencontre décisive de trois femmes “kidnappées” par la résonance d’un événement mémorable, Lola Lafon s’empare d’une icône paradoxale de la “story” américaine pour tenter de saisir ce point de chavirement où l’on tourne le dos à ses origines. Servi par une écriture incisive, Mercy, Mary, Patty s’attache à l’instant du choix radical et aux procès au parfum d’exorcisme qu’on fait subir à celles qui désertent la route pour la rocaille.
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
Ysabelle

Nombre de messages : 21912
Age : 57
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Lola Lafon, "La petite communiste qui ne souriait jamais"   Sam 8 Juil 2017 - 23:42

Esperluette, je n'avais pas vu ton topic, Désolée. La petite communiste qui ne souriait jamais m'avait intéressée à sa sortie et il m'à été offert par la suite. Je ne l'ai toujours pas lu car j'ai connu une période longue de "sécheresse " littéraire Laughing . Je ne lisais rien, incapable d'ouvrir un livre. J'ai renoue un peu en relisant Dusty answer de Rosamond Lehmann. Ce que tu dis de son nouveau livre me semble aussi passionnant que le premier. Merci d'avoir remonté ce topic. Je le suivrai avec intérêt en attendant d'apporter ma contribution, des que possible Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
esperluette

Nombre de messages : 8243
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Lola Lafon, "La petite communiste qui ne souriait jamais"   Dim 9 Juil 2017 - 11:37

Merci de voler au secours de mes posts esseulés Ysabelle ! Laughing

Si tu arrives à sortir bientôt de ta panne de lecture (je compatis, je déteste ça !), je te conseille vivement La petite communiste qui ne souriait jamais, et je serais curieuse d'avoir ton avis. Smile
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
esperluette

Nombre de messages : 8243
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Lola Lafon, "La petite communiste qui ne souriait jamais"   Ven 15 Mar 2019 - 11:04

J'ai lu récemment Mercy, Mary, Patty (dont j'avais posté le résumé plus haut), et beaucoup aimé cette deuxième rencontre avec l'écriture de Lola Lafon.

J'avais très très vaguement entendu parler de l'histoire de Patricia Hearst et je me suis passionnée pour cette affaire. Dans le roman de Lola Lafon, une universitaire, Gene Neveva, est chargée d'appuyer la défense de Patricia en vue du procès : pour éviter la prison à la jeune femme, il faut convaincre qu'elle a été victime d'un lavage de cerveau. Gene, qui enseigne pour un an en France, recrute une jeune fille, Violaine, pour l'aider à traiter toute la documentation que l'avocat des Hearst lui a confiée. Mais les deux femmes se rendent vite compte que conclure à la thèse du lavage de cerveau ne va pas être évident. Patricia n'a-t-elle pas tout simplement ouvert les yeux sur le monde qui l'entoure et les injustices qui y sont légion ?
À aucun moment la narratrice (une autre femme dont on découvre peu à peu quels liens elle a avec Violaine et Gene) ne donne la solution au lecteur, et pour cause, il n'y pas d'explication toute faite.
Si le livre m'a semblé moins prenant dans la deuxième moitié, je me suis tout de même trouvée happée par cette histoire. L'enchevêtrement des voix dans la narration, complexe (la narratrice, dont on ne sait pas pendant la moitié du livre qui elle est, raconte l'histoire en s'adressant à Gene), reste très fluide et j'ai une nouvelle fois énormément aimé l'écriture de Lola Lafon. Son regard sur les jeunes femmes dans ce texte est très touchant et très juste. Et elle a le don de trouver des sujets passionnants et d'en saisir toutes les contradictions et les zones d'ombre.


Dernière édition par esperluette le Ven 15 Mar 2019 - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7556
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Lola Lafon, "La petite communiste qui ne souriait jamais"   Ven 15 Mar 2019 - 11:46

Ça a l'air très intéressant ce livre sur l'enlèvement de Patty Hearst ; cette histoire m'a toujours intriguée ; elle est emplématique des années 70 je trouve.
Merci esperluette, je note le titre I love you
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
esperluette

Nombre de messages : 8243
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Lola Lafon, "La petite communiste qui ne souriait jamais"   Ven 15 Mar 2019 - 19:40

J'espère que tu aimeras Petit Faucon ! J'ai appris plein de choses sur cette histoire dans ce livre, notamment que la spectaculaire fusillade des membres de la SLA réfugiés dans une maison d'un ghetto de Los Angeles avait donné lieu à une retransmission en direct à la télé ayant duré des heures... BFM n'a rien inventé ! Et Lola Lafon pose vraiment un regard intéressant sur le sujet, comme elle l'avait fait sur la vie de Nadia Comaneci (roman que j'ai encore plus aimé). Ces deux romans sont à la fois très documentés et très "libres". I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lola Lafon, "La petite communiste qui ne souriait jamais"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lola Lafon, "La petite communiste qui ne souriait jamais"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Michel Lafon] Une petite fille trop gâtée d'Ann Rule
» Festival Paroles et Musiques St Etienne Juin 2011
» Petite grange au 1/18
» Housse anti-pluie pour ma petite caméra
» Une petite fleur rose au 50 mm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: