Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Sylvia Plath

Aller en bas 
AuteurMessage
lorelai59
Beautiful pianoforte
lorelai59

Nombre de messages : 636
Age : 34
Localisation : Lille
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Sylvia Plath   Mar 6 Nov 2007 - 17:50

J'ai decouvert cette auteure américaine en 2003 grâce au film Sylvia. Le film se concentre beaucoup sur sa rencontre et sa relation avec Ted Hughes, poéte lui aussi. D'ailleurs, le titre original est Ted and Sylvia.


J'ai ainsi découvert ses poésies en francais d'abord.Peu aprés, j'ai acquis Ariel lors d'un voyage à Londres et j'ai remarqué que plusieurs poésies manquaient à ma traduction. En fait, son mari a enlevé ces poémes avant publication.A sa mort, une nouvelle edition les réintegrent mais la France n'a pas eu de nouvelle traduction et donc a gardé la " version censurée"

Citation :
Ariel est le dernier recueil de poésie composé par Sylvia Plath de son vivant. Il a été publié en 1965, à titre posthume. Il contient notamment les célèbres poèmes Daddy et Lady Lazarus, qui font figure de textes cultes dans les pays anglo-saxons depuis plusieurs générations.

Daddy fait reference à la mort de son pére lorsqu'elle avait huit ans.
"Daddy, il a fallu que je te tue./ Tu es mort et je n'en ai pas eu le temps."

Lay Lazarus fait quant à lui reference à ses nombreuses tentatives de suicides avortées, tel Lazare revenu des morts.
"Mourir/ Est un art, comme tout le reste./Je le fais exceptionnellement bien."

Je viens de finir La cloche de detresse, son seul et unique roman.
La détresse est en fait le thème du livre.
Citation :
Esther Greenwood a dix-neuf ans. C'est une jeune fille peu aisée qui aime écrire des poèmes, ne sait pas très bien ce qu'elle veut faire dans la vie, déprime tout doucement, comme ça. On s'y retrouve étonnemment en fait : l'héroïne, ça pourrait être n'importe quelle fille.De déprime en déprime, c'est finalement une dépression. Malgrè son voyage à New-York, où Esther travaille dans un magazine féminin après avoir gagné un concours, rien ne semble la satisfaire complètement. Elle sombre tout doucement, sans que le lecteur lui-même s'en rende bien compte, puis tout à coup, au détour d'une page, c'est le médecin, le psychiatre, la tentative de suicide, l'asile.

Le livre est semi-autobiographique car il reprend des aspects de la vie de Sylvia. Les noms et lieux ont été changés pour eviter la polémique. Des thémes comme la haine de la mére, le manque du pére et les tentatives de suicides ratées se retrouvent dans les Carnets intimes de Sylvia, publiés à la mort de son mari.
Il est aussi empli d'ironie en particulier du point de vue du parallèle avec la vie de son auteur. Ainsi, Esther fait continuellement référence à sa haine des enfants et à son refus d'envisager d'en avoir, alors que Sylvia Plath a en fait eu deux enfants avec Ted Hughes.
Citation :
Pour celui qui se trouve sous la cloche de verre, vide et figé comme un bébé mort, le monde lui-même n'est qu'un mauvais rêve.

Certains critiques ont comparé ce roman à une version féminine du roman L'Attrape-Cœurs de J. D. Salinger.
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura
Nougatine

Nombre de messages : 2525
Age : 43
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Dim 7 Sep 2008 - 23:53

Remontage de topic!!!
J'ai commencé hier La cloche de détresse et j'en ai déjà lu une bonne partie: c'est excellent et dérangeant car j'ai l'impression de me reconnaître dans les réactions de cette jeune fille, de me revoir il ya de ça environ 10 ans...
C'est un peu la chronique d'une dépression, dit comme ça , ça peut sembler rasoir mais c'est tout l'inverse car le style de l'écrivain est très percutant. C'est beau.
Et puis c'est la chronique d'une époque, les années 50, et d'une jeune fille brillante tiraillée entre ce qu'elle veut faire (tout) et ce qu'on lui permet de faire, ce que la société attend d'elle. Il y a d'ailleurs des passages piquants sur la virginité et l'hypocrisie des hommes.
A certains moments quand elle parle de la banlieue amréicaine, je retrouve certains passages de Virgin Suicides de Jeffery Eugenides.

Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura
Nougatine

Nombre de messages : 2525
Age : 43
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sam 13 Sep 2008 - 18:02

J'ai terminé La cloche de de détresse de Sylvia Plath avant hier: c'est un excellent roman, apparement autobiographique dans lequel elle raconte son passage sous la cloche de verre, c'est à dire sa dépression alors qu'elle était étudiante. Les passages sur les premiers temps de sa dépression sont criants de vérité, son incapacité à prendre le téléphone pour appeler une amie, son envie de disparaître sous les draps... Elle décrit avec beaucoup de finesse cette fatigue aspirante.

C'est donc un excellent roman, mais je conseille quand même de le lire quand on est en pleine forme, c'est mieux! Cela étant ce n'est pas du misérabilisme, il y a beaucoup de cynisme et d'humour dans le regard que porte Esther Greenwood sur le monde qui l'entoure que ce soit sa propre famille, ses amis ou bien l'asile et son personnel.

Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
British countryside addict
Dulcie

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Sam 9 Oct 2010 - 20:59

J'ai donc relu Le jour où Mr Prescott est mort, un recueil qui contient 18 nouvelles ou extraits de type journal ou souvenirs. C'est agréable, bien écrit sans être extraordinaire (un style épuré, assez sec, mais avec des passages descriptifs évocateurs, des métaphores aux belles images), très répétititif dans les situations, personnages ou thèmes. Surtout intéressant pour qui s'intéresse à l'auteur. Précisons que les textes ont été rassemblés et publiés de manière posthume, donc sans révisions ni accord de sa part.

J'aime beaucoup Sylvia Plath, j'admire la plupart de ses écrits, mais j'ai aussi l'impression qu'elle avait de la peine à se renouveller, en plus d'être très autocentrée (égoïste). On ne trouve jamais beaucoup d'attention ni de compréhension des autres chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
British countryside addict
Dulcie

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Mer 9 Fév 2011 - 15:31

Je voulais poster mon avis dans Que lisez-vous.. ? mais finalement je me suis dit que ça pouvait avoir sa place ici.

J'ai terminé Froidure de Kate Moses.

C'est écrit, composé avec recherche, avec beauté, mais je n'ai jamais été vraiment conquise. En fait la lecture est assez fatiguante, même si le livre ne fait qu'un peu plus de 300p, avec des chapitres tous plutôt courts. Parce que la recherche formelle est très poussée, ça témoigne du talent de l'auteur, mais parfois c'est trop.

Sinon, le livre peut s'apprécier indépendamment de tout intérêt pour Sylvia Plath, je pense. Il s'agit d'une partie de son histoire, on reconnaît des éléments de sa vie mêlés de quelques inventions (précisées à la fin par Moses), mais il pourrait s'agir du récit de n'importe quel personnage inventé.

Malgré cela, je suis quand même agacée par la représentation de Plath qu'a donné la romancière. Je ne dis pas qu'elle est fausse, elle correspond même en partie à l'idée que je me fais du poète, mais la vision d'ensemble me gêne.
Plath est montré comme trop parfaite, à (savoir) tout faire, à jardiner, à cuisine, à coudre, à peindre et bien sûr à écrire. Tous ses proches lui nuisent, c'est la victime, mais bien sûr elle est quand même la plus forte, la meilleure.
C'est vraiment trop simpliste, ça fait trop "parti-pris pour la cause".

Pour compléter le portrait, est rabâché aussi à n'en plus finir combien Sylvia Plath souffre d'insomnies (elle ne dort jamais, mais elle reste incroyablement active, aussi bien physiquement qu'intellectuellement), qu'elle ne mange pas, qu'elle est maigre.
C'est peut-être vrai, mais à trop insister là-dessus, ça en devient caricatural et bête.

Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
cat47

Nombre de messages : 24115
Age : 62
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Mer 9 Fév 2011 - 20:04

Merci pour cet avis, Dulcie. Comme j'ai mis à mon programme de cette année une lecture de The Bell Jar, je suis très curieuse d'en savoir plus sur Sylvia Plath et sur ce qui a été écrit ou inspiré par elle. Je me rappellerai d'y regarder à deux fois avant de me laisser tenter par ce livre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
misshoneychurch

Nombre de messages : 5677
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Mer 9 Fév 2011 - 20:08

Je ne suis pas vraiment tentée par ce livre, les derniers mois de Sylvia Plath merci bien... Evil or Very Mad The Bell Jar est un livre très troublant Cat, je serais curieuse de lire ton avis.
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura
Nougatine

Nombre de messages : 2525
Age : 43
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Mer 9 Fév 2011 - 21:39

Je suis moi aussi curieuse de connaître ton avis Cat.

Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
misshoneychurch

Nombre de messages : 5677
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Jeu 21 Avr 2011 - 19:16

Je suis tombée complètement par hasard sur cette info : une adaptation de The Bell Jar est en préparation Arrow. Il n'y a pas beaucoup d'informations pour l'instant, à part le nom de l'actrice choisie pour jouer le rôle d'Esther, Julia Stiles. En regardant sa filmographie, je m'aperçois qu'elle a déjà pas mal de choses à son actif (Dexter, la trilogie Bourne, Le sourire de Mona Lisa...). Le livre étant très particulier, j'espère qu'ils ne vont pas le dénaturer, mais je suis curieuse. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Séverine
Ready for a strike!
Séverine

Nombre de messages : 1172
Age : 38
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Jeu 21 Avr 2011 - 21:14

Oh! C'est marrant mais c'est bien un livre que je n'aurais jamais cru voir adapter... Enfin, si elle se présente, je pense que je serais assez curieuse pour la regarder mais je ne suis pas hystérique en lisant cette nouvelle. J'ai aimé le roman, vraiment aimé, au point de ne plus rien pouvoir lire durant deux mois et au point d'être obsédé par lui... Et je ne connais pas trop cette actrice sinon. En tous cas, merci de cette information Misshoneychurch.
Revenir en haut Aller en bas
http://leslivresdeseverine.over-blog.com/
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
misshoneychurch

Nombre de messages : 5677
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Jeu 21 Avr 2011 - 21:31

En fait, il y a déjà eu une adaptation en 1979, mais comme toi je suis surprise de le découvrir. Sinon, je vois que le livre t'avait fait un sacré effet, moi aussi je l'avais un peu vécu comme un coup de poing (dans une moindre mesure quand même). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
British countryside addict
Dulcie

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Ven 22 Avr 2011 - 11:40

Tiens, je vais bientôt relire La cloche de détresse normalement. Smile

A propos de l'adaptation, c'est plutôt une bonne nouvelle, mais je me demande si c'est vraiment d'actualité, parce que j'ai vu qu'on parlait du lancement de ce projet depuis l'été 2007. scratch

Par ailleurs, j'achève en ce moment une relecture du journal + la correspondance de Plath avec sa mère. On y décèle beaucoup de son acharnement à écrire, à publier, de ses obsessions et angoisses, de son énergie, de son ambiguité ou de sa dureté envers ses proches.

On voit qu'elle s'inspire totalement de sa vie, de n'importe quelle petite chose ou évênement pour ses poèmes, nouvelles, ou bien sûr son roman.

Enfin, des lectures très enrichissantes pour ceux qui l'apprécient. study
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
esperluette

Nombre de messages : 8242
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Dim 28 Avr 2013 - 18:44

J'ai lu La cloche de détresse la semaine dernière, et depuis je n'ai pas réussi à poster mon avis : je crois que ce livre m'a touchée de manière trop personnelle pour pouvoir en parler en fait, donc je vais me contenter de dire que je plussoie les posts précédents, notamment celui de Nougatine. Wink Très beau texte, très juste.

Une chose est sûre, c'est un livre qui va compter pour moi, et un auteur que je pense recroiser très vite (même si malheureusement elle a laissé assez peu de textes). J'ai acheté le recueil Arbres d'hiver (je voulais au départ lire Ariel, mais l'édition n'était pas bilingue, or pour la poésie je préfère pouvoir lire aussi le texte original) et moi qui suis un peu hermétique à la poésie, j'ai lu quasiment tout le recueil en quelques jours, dans le désordre, et en lisant parfois seulement le texte anglais (alors que je ne pige pas tout). Il y a un rythme et une ambiance dans ces textes qui me parlent.
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall
Juliette2a

Nombre de messages : 16927
Age : 22
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Dim 28 Avr 2013 - 19:19

Merci pour ton avis Esperluette Very Happy
J'ai toujours eu envie de lire du Sylvia Plath, mais l'occasion ne s'est pas encore présentée...
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
serendipity

Nombre de messages : 9426
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Lun 4 Mar 2019 - 15:27

Pour celles qui s'intéressent à Sylvia Plath, on trouve certaines nouvelles en ligne en VO.

En voici une que je prévois de lire prochainement pour m'initier Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7549
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Lun 11 Mar 2019 - 13:48

Intéressant, merci serendipity !
Fais-moi signe quand tu le lis, j'essaierai de le lire avec toi sunny
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
serendipity

Nombre de messages : 9426
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Mer 13 Mar 2019 - 16:44

Avec plaisir Petit Faucon Razz J'ai essayé de la commencer un jour où je n'étais pas au top de mes capacités et j'ai reculé, le début me paraissait difficile, il faut que je me remotive pour la lire. As-tu une préférence pour la période ?
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
Petit Faucon

Nombre de messages : 7549
Age : 54
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Mer 13 Mar 2019 - 17:07

En avril si possible, parce que j'ai 2 autres livres empruntés à rendre pour début avril : j'ai été un peu ambitieuse !
Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
serendipity

Nombre de messages : 9426
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Mer 13 Mar 2019 - 21:01

Avril m'irait bien également sunny
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
esperluette

Nombre de messages : 8242
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Sylvia Plath   Jeu 14 Mar 2019 - 11:11

Curieuse de vos avis, je n'ai pas encore lu les nouvelles de Sylvia Plath. Wink

D'ailleurs cela me fait penser que j'ai la lecture de ses Carnets intimes à reprendre. Et qu'après avoir lu le roman de Claude Pujade-Renaud sur elle et Ted Hugues (Les Femmes du braconnier), j'ai aussi le roman de Kate Moses, Froidure, sur ma PAL. J'ai délaissé Sylvia depuis trop longtemps ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sylvia Plath   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sylvia Plath
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sylvia Plath
» Les amants de Sylvia de Jakupi
» [Fast, Howard] Sylvia
» [Sylvia Pavone]
» nissan sylvia s15 hks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: