Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Nintendo Switch OLED + Joy-Con à 319€ + ...
Voir le deal
319 €

 

 Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
cat47
Master of Thornfield
cat47

Nombre de messages : 24242
Age : 64
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes Empty
MessageSujet: Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes   Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes Icon_minitimeVen 5 Fév 2010 - 16:05

Créer un topic sur un auteur dont seule une œuvre a été traduite en français, c’est sans doute un peu aventureux, surtout que j‘ai acheté le roman en question tout à fait par hasard, principalement à cause de son titre (et aussi un peu à cause de la nationalité de son auteur). Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes 673712 Mais bon, tant pis, le coup de tête de l’achat s’étant transformé en coup de cœur de lecture, voilà une aventure que j’ai envie de partager.

Je ne savais en effet rien de ce livre même si j’ai après coup le sentiment que le titre avait dû rester dans un coin de mon cerveau après lecture d’une bonne critique. En le commençant, je croyais même vaguement que j’allais me retrouver face à un polar nordique, allez savoir pourquoi.rabbit Alors que pourtant rien ne le laissait présager dans le résumé de la quatrième de couverture :
Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes Societ10

Citation :
La Société des Jeunes Pianistes, c'est le nom que s'est donné un groupe d'adolescents passionnés, à Oslo, à la fin des années 1960. A la fois amis et rivaux, ils ont en commun l'amour de la musique; pourtant, un seul remportera le concours du “Jeune Maestro”. Tous vont subir une terrible pression de leur entourage, mais surtout d'eux-mêmes. La Sociétés des Jeunes Pianistes est un roman initiatique, grave et subtil, qui évoque le désir, la vie, la mort.

Bien sûr, c’est un roman d’apprentissage, puisque l’on suit un groupe d’adolescents pendant trois années qui vont déterminer leur destin. Mais il y a tellement d’autres choses dans ce livre que j’y vois une sorte d’OVNI, pratiquement inclassable. C’est peut-être dû au milieu, un peu inhabituel pour moi. Une ville d’abord, Oslo, que je n’avais jamais eu l’occasion de retrouver dans mes lectures. Et puis surtout la musique, racontée de l’intérieur, de manière si efficace qu’il n’est pas besoin d’être soi-même musicien pour s’y plonger avec autant de détermination que les jeunes protagonistes. Des jeunes gens déterminés et pourtant rongés par le doute, solidaires malgré les rivalités, en marge aussi, de par leurs goûts et leurs aspirations, bref, vous vous en doutez, des caractères dont on ne fait pas le tour en deux minutes.

Autour d’Aksel, le narrateur et héro principal, gravitent plusieurs personnages féminins marquants. Je crois qu’à part la musique, c’est ce qui m’a le plus intéressée dans ce livre, cette fascination teintée d’un soupçon d’amertume pour le sexe féminin. Ce qui semble assez normal pour un jeune homme qui semble n’avoir pas vraiment trouvé de modèle masculin convaincant.

J’ai également aimé les tonalités différentes que prend l’histoire, alternant scènes dramatiques ou plus poétiques, et passant presque au thriller lorsqu’il s’agit de décrire le parcours du combattant d‘un pianiste sur scène (pas si loin du polar nordique, donc rabbit). Etonnant.

Si je ne savais rien du livre, j’en savais encore moins sur l’auteur. Je me suis tout de même posé assez rapidement la question de la part d’autobiographie présente dans cette histoire avant d’apprendre que Ketil Björnstad était lui-même un pianiste de renom, ayant gagné le Concours des jeunes pianistes d’Oslo à l’âge de 14 ans, avant de se tourner vers le jazz. Mais qu’il était aussi un touche-à-tout de génie, compositeur de musiques de films pour Godard ou Ken Loach et auteur d’une trentaine de livres, principalement des romans ainsi que de la poésie et des biographies, dont celle, romancée, d’Edvard Munch. J’ai également appris que Til musikken (titre original de La société…= A la musique) est en fait le premier opus d’une trilogie, ce qui me fait espérer une éventuelle publication française des deux autres livres de la série. Je pourrais ainsi oublier l’un des seuls reproche que je pourrais faire au livre : le fait que certains de ses personnages, dont Aksel, mériteraient d’être approfondis.

_________________
Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes Mr10
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
misshoneychurch

Nombre de messages : 5899
Date d'inscription : 01/09/2006

Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes Empty
MessageSujet: Re: Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes   Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes Icon_minitimeVen 5 Fév 2010 - 17:45

Ce topic est un très bonne idée, je me tâte depuis des mois en ce qui concerne ce livre Very Happy Je n'hésiterai pas si je le recroise :doddy:


Dernière édition par misshoneychurch le Mar 9 Avr 2013 - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cortouchka
Pauvre gouvernante
Cortouchka

Nombre de messages : 7
Localisation : Egarée dans un champs de tournesols.
Date d'inscription : 03/02/2010

Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes Empty
MessageSujet: Re: Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes   Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes Icon_minitimeSam 6 Fév 2010 - 22:35

J'ai lu ce livre il y a fort fort longtemps Surprised
Je ne m'en rappelle donc plus très bien surtout que je ne l'ai pas apprécié.

J'ai trouvé le thème très intéressant (les jeunes prodiges du piano) mais j'ai rapidement été déçu par ce roman.

Pas réussi à m'attacher aux personnages, j'ai trouvé l'ambiance générale trop oppressante (je ne suis pas sûr que ce soit le mot juste mais c'est celui qui décrit le mieux mon sentiment), très certainement relatif à l'histoire des différents personnages qui est loin d'être gai et aux relations qu'ils entretiennent.

Cependant le livre à l'avantage de mettre en avant ce monde très fermé et très concurrentiel voire cruel pour des enfants puis adolescents qui sont amménés à toujours se dépasser, à toujours surpasser les autres et qui n'admettent pas l'échec.

C'est donc sous cet angle que le livre m'a accroché et non pas pour l'histoire autour duquel il est brodé.

Personnellement je ne le relirais pas avec plaisir.

Voilà pour mon avis Razz

J'ignorais qu'il s'agissait d'une trilogie, en tout cas je n'ai jamais croisé de tomes 2 ou 3... mais si c'était le cas je pense que j'essaierais tout de même de les lire.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
serendipity

Nombre de messages : 11362
Date d'inscription : 31/05/2007

Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes Empty
MessageSujet: Re: Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes   Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes Icon_minitimeDim 18 Aoû 2013 - 17:49

Je fais remonter ce topic même si je n'ai pas lu "La Société des Jeunes Pianistes", une personne de mon entourage l'a lu et beaucoup aimé drunken . Ton commentaire, Cat, m'apprend qu'il s'agit d'une trilogie, bonne nouvelle pour ceux qui ont aimé cheers 

Pour onfo, le deuxième tome, "L'Appel de la Rivière", est paru en poche en 2012 Wink 

@ MissHo : as-tu tenté le tome 1 depuis ton dernier post ?
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
misshoneychurch

Nombre de messages : 5899
Date d'inscription : 01/09/2006

Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes Empty
MessageSujet: Re: Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes   Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes Icon_minitimeDim 18 Aoû 2013 - 18:18

Non.Embarassed A vrai dire, j'avais un peu oublié son existence.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes Empty
MessageSujet: Re: Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes   Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs scandinaves-
Sauter vers: