Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-9%
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch (OLED) avec station d’accueil et manettes Joy-Con ...
319.99 € 349.99 €
Voir le deal

 

 Arthur Schnitzler

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Dulcie
Ready for a strike!
Dulcie

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 19/12/2009

Arthur Schnitzler Empty
MessageSujet: Arthur Schnitzler   Arthur Schnitzler Icon_minitimeVen 24 Aoû 2012 - 18:50

Terminé Mademoiselle Else d'Arthur Schnitzler.

Je l'avais déjà lu il y a sept ou huit ans, alors je me souvenais bien de l'histoire (puisqu'elle est simple) et je n'ai pas été déçue par cette relecture.
Il y a l'époque et le lieu, avec cette société oisive qui gravite entre Vienne, les séjours en Suisse ou en Italie au début du XXe siècle. Mais il vaut mieux faire appel à ce qu'on connaît déjà ou s'imagine (grâce aux films par ex) car la description est rare, on a plus à faire à des stéréotypes de personnages, avec leurs caractéristiques d'attitudes ou de paroles, qu'à une description massive et explicite.

Et c'est normal, puisque le livre se partage entièrement entre dialogues et pensées du personnage principal. C'est la raison de sa célébrité et de sa réussite, en plus de son histoire scandaleuse.
Else, donc, puisque tout tourne autour d'elle, est une jeune fille très belle, qui le sait et en joue. A priori, elle rentre dans cette catégorie de femme qui à l'époque n'a rien à faire et ne sait pas forcément grand chose au-delà des bonnes manières. Cependant c'est quelqu'un d'intelligent, qui à conscience des choses, et de plus le principe du livre lui permet d'être foncièrement honnête.

Un des points forts du livre, qui lui apporte toute son ironie dramatique, c'est justement cet écart entre l'extérieur (ce que se disent les personnages) et les réflexions internes d'Else. Grâce à cela, on s'amuse, on prend pitié, c'est plein d'énergie.

Les longs monologues d'Else sont ainsi très efficaces. En fait c'est un procédé littéraire que souvent j'aime énormément, et ici on trouve beaucoup d'exagération, de perspicacité, de répétitions et de contradictions. C'est sérieux et fantasque, très beau aussi, souvent poétique grâce aux expressions discrètes sur la mort ou la nature, les rêves et les désirs impossibles.

Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
MissAcacia

Nombre de messages : 7546
Age : 48
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

Arthur Schnitzler Empty
MessageSujet: Re: Arthur Schnitzler   Arthur Schnitzler Icon_minitimeDim 2 Sep 2012 - 21:55

Je complète juste ce post en vous retranscrivant la présentation de l'auteur trouvé sur le site de France Culture qui lui a consacré une émission en mars 2012.

Citation :
Arthur Schnitzler est né à Vienne, il y a cent cinquante ans, dans une famille de la bourgeoisie juive assimilée. Son père, Johann Schnitzler, laryngologue réputé, n’envisageait pas d’autre chemin pour son fils que celui la carrière médicale. Immergé dès son âge le plus tendre dans le bouillonnement culturel de la capitale impériale (le père soignait les problèmes de voix des acteurs et cantatrices !), le jeune Schnitzler se sent très tôt attiré par les « faubourgs de l’âme », ces régions intermédiaires et risquées où se côtoient rêve et réalité. Il exercera très peu la médecine et, dès la mort de son père, utilisera tout son talent d’observateur clinique à disséquer les « intimités » de l’être et les non-dits de la société.

A l’instar de Freud, qui le considérait comme son double, Schnitzler a été un briseur de tabou, qui avait pleinement conscience de la force subversive de son écriture. « Limant » ses textes et cultivant l’art de l’allusion, l’auteur de La ronde ou de Vienne au crépuscule s’ingéniera magnifiquement à tourner autour de l’indécente vérité, que ce soit celle de la sexualité ou de l’antisémitisme. Ses contemporains ne s’y sont d’ailleurs pas trompés et lui ont réservé un accueil digne d’un Thomas Bernhard ou d’une Elfriede Jelinek (boules puantes, insultes, interdiction). Mais l’essentiel n’était pas là pour cet incurable sceptique. Tous les jours, depuis l’âge de dix-sept ans et jusqu’à sa mort, il s’auscultait lui-même dans un monumental Journal, qu’il tenait caché dans un coffre-fort. « Me dit que certaines parties de mon journal : la seule chose forte de moi ». Aveux qu’il sténographiait pour lui-même d’une écriture quasi illisible.

Aujourd’hui, Schnitzler reste sans doute l’un des modernes viennois les plus joués sur les scènes allemandes. Mais d'Ophüls à Kubrick, ce sont peut-être les cinéastes qui ont su rendre hommage à l’onirisme fantastique de ce cinéphile passionné, comme on l’entendra dans ce documentaire réalisé en partie à Vienne.

Le site très complet est visible là: Arrow

On trouve nombre de romans et de pièces de théatres d'Arthur Schnitzler traduits en français, notamment deux volumes de la pochothèque parus dans les années 90 mais que l'on peut encore se procurer :

Citation :
ROMANS ET NOUVELLES - I1885 - 1908
La Ronde / Ah, quelle mélodie ! / En attendant le dieu vaquant / L'Amérique / Un héritage / Mon ami Upsilon / Le prince est dans la salle / L'Autre / La Fortune / Le Fils / Les Trois Élixirs / La Fiancée / Mourir / La Petite Comédie / Les Comédiennes / Fleurs / Le Veuf / Le Dernier Adieu / Un jeune homme sensible / La Femme d'un sage / L'Apothéose / Les morts se taisent / Pour une heure / La Suivante / La Dernière Lettre d'Andreas Thameyer / Frau Berta Garlan / Un succès / Le Sous-Lieutenant / Gustel Géronimo l'aveugle et son frère / Légende / Un bienfait n'est jamais perdu / La Cravate verte / L'Étrangère / Music-Hall / La Danseuse grecque / La Prédiction / Le Destin du baron de Leisenbohg / La Nouvelle Chanson / L'Ombre de Gabriel / Histoire d'un génie / La Mort du vieux garçon / Vienne au crépuscule.

ROMANS ET NOUVELLES - II
1909 - 1931

La Flûte de Pan / Le Triple Avertissement / L'Assassin
Le Journal de Redegonda / Frau Beate et son fils
Docteur Graesler, médecin thermaliste
Le Retour de Casanova / L'Appel des ténèbres
La Dernière Lettre d'un homme de lettres Mademoiselle Else / La Femme du Juge / La Nouvelle rêvée
Les Dernières Cartes / La Révolte des Boxers / L'Aventurier
Thérèse. Chronique d'une vie de femme / Le Second.

Parmi les adaptations célèbres, Le retour de Casanova réalisé par Edouard Niermans en 1992 avec Alain Delon et Fabrice Luchini et Eyes Wide Shut réalisé par Stanley Kubrick en 1999 avec Tom Cruise et Nicole Kidman et adapté de La nouvelle rêvée.

J'ai lu de cet auteur Vienne au crépuscule, Mademoiselle Else et Thérèse et j'ai beaucoup apprécié ces lectures même si elles datent un peu trop pour que je puisse faire un commentaire plus précis. Avant de lire l'avis de Dulcie qui ouvre ce topic, j'envisageais sérieusement de relire Vienne au crépuscule pour voir si mon impression resterait la même et car je n'aime pas garder un souvenir aussi flou d'un livre que je me rappelle avoir beaucoup aimé.
J'ai le Retour de Casanova dans ma PAL et j'ai bien envie de lire Une jeunesse viennoise.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
Tatiana

Nombre de messages : 12924
Age : 36
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

Arthur Schnitzler Empty
MessageSujet: Re: Arthur Schnitzler   Arthur Schnitzler Icon_minitimeMar 4 Sep 2012 - 19:16


Je n'ai jamais rien lu de cet auteur, mais je connais le film Christine avec Romy Schneider et Alain Delon. C'est un remake du film Liebelei de Max Ophüls, tirée de la pièce du même nom. Je ne savais pas du tout que Eyes Wide Shut (que je n'ai pas vu mais le titre m'est familier) est adapté d'un de ses romans.

Il y a quelques années, alléchée par le titre, j'ai acheté Une jeunesse viennoise. J'ai aussi hâte de le lire. Et j'aimerais bien voir La ronde, toujours de Max Ophüls, avec entre autres Danielle Darrieux. Bref, il y a visiblement de quoi faire quand on souhaite découvrir Herr Schnitzler Smile .

_________________
Arthur Schnitzler Wp_ban10
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ready for a strike!
Dulcie

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 19/12/2009

Arthur Schnitzler Empty
MessageSujet: Re: Arthur Schnitzler   Arthur Schnitzler Icon_minitimeVen 12 Fév 2021 - 23:52

Schniztler est un auteur que j'ai commencé à découvrir il y a très longtemps mais au fond je l'ai extrêmement peu lu.

En plus de Mademoiselle Else - déjà évoqué en ouverture du topic - j'avais découvert plus récemment un recueil de nouvelles, La pénombre des âmes. Si mes souvenirs des récits mériteraient un rafraîchissement, je sais que l'ouvrage m'avait positivement impressionnée.

Je viens de finir le roman Thérèse et c'est une déception Neutral
Il s'agit du destin forcément tragique d'une jeune femme de la petite bourgeoisie autrichienne, de Salzbourg à Vienne, de ses seize à plus de trente ans, entre sa famille "dysfonctionnelle", ses nombreuses amours malheureuses, sa dure vie de labeur en tant que professeur.

Le thème promettait d'être intéressant mais j'ai trouvé la façon de le traiter assez curieuse et pas très réussie car l'auteur fait beaucoup trop usage de "redites" dans les situations auxquelles il confronte son héroïne, ça devient vite lassant. J'ai eu l'impression d'avoir affaire à des "résumés", une sensation d'inaboutissement. En même temps, je me dis que c'est plus réaliste ainsi : les répétitions, les mêmes erreurs, les mêmes faux espoirs et échecs, encore et toujours.

Cet aspect s'améliore dans le dernier tiers mais c'est un peu tard... Malgré tout, j'ai apprécié la manière dont Schnitzler dépeint la vie de son héroïne qui ne cesse de lutter pour vivre comme elle le peut ; il en tire un portrait plus nuancé qu'on n'aurait pu s'y attendre car malgré ses nombreuses souffrances et déconvenues, Thérèse connait de fugitifs instants de bonheur et d'optimisme, ce qui semble plus logique qu'une existence entièrement vécue sous le signe de la dépression.
Revenir en haut Aller en bas
Vavyala
Wood Full Of Song
Vavyala

Nombre de messages : 2884
Age : 37
Localisation : Entre une forêt francilienne et celle des pages des livres de ma bibliothèque
Date d'inscription : 27/08/2018

Arthur Schnitzler Empty
MessageSujet: Re: Arthur Schnitzler   Arthur Schnitzler Icon_minitimeSam 13 Fév 2021 - 9:15

Merci Dulcie pour l'ouverture du topic il y a quelques années et ta nouvelle contribution! sunny

Je n'ai lu que Les dernières cartes de cet auteur, il y a 5 à 10 ans. J'ai gardé un bon souvenir de cette lecture, la mécanique qui va entrainer le héros plus loin qu'il ne l'escomptait était bien ficelée.

J'avais gardé en tête de retrouver cet auteur, mais pas encore réalisé. Embarassed Les différentes contributions du topic me donnent des idées des œuvres à tenter et celles à éviter pour des retrouvailles. Wink

Je vous copie le résumé de la quatrième de couverture des Dernières cartes:

Citation :
Quand un ancien camarade coupable de malversations vient demander du secours au lieutenant Wilhelm Kasda, ce dernier, n'ayant guère de ressources, propose d'aller jouer aux cartes le peu d'argent qu'il possède. L'entreprise prend un tour inattendu, et le fait basculer dans un cauchemar dont il va devoir sortir au plus vite...
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ready for a strike!
Dulcie

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 19/12/2009

Arthur Schnitzler Empty
MessageSujet: Re: Arthur Schnitzler   Arthur Schnitzler Icon_minitimeSam 13 Fév 2021 - 14:13

Merci pour la recommandation, Vavyala Smile

Je serais également curieuse de découvrir Vienne au crépuscule évoqué par MissAcacia, même si je suis un peu refroidie par ma dernière lecture. Suspect

Parmi les adaptations, je n'ai vu que La Ronde et Eyes Wide Shut (que j'ai appréciés sans plus) sans connaître les originaux donc.
Par contre, je me souviens d'un téléfilm français - adaptation de Mademoiselle Else - qui avait été diffusée dans les années 2000 et que j'avais beaucoup aimé à l'époque - c'est comme ça que j'avais appris l'existence de l'écrivain.
Revenir en haut Aller en bas
Vavyala
Wood Full Of Song
Vavyala

Nombre de messages : 2884
Age : 37
Localisation : Entre une forêt francilienne et celle des pages des livres de ma bibliothèque
Date d'inscription : 27/08/2018

Arthur Schnitzler Empty
MessageSujet: Re: Arthur Schnitzler   Arthur Schnitzler Icon_minitimeSam 13 Fév 2021 - 17:23

@Dulcie a écrit:
Je serais également curieuse de découvrir Vienne au crépuscule évoqué par MissAcacia

Arthur Schnitzler 999779
De même que Mademoiselle Else dont tu as parlé en début de topic qui m'intéresse. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall
Juliette2a

Nombre de messages : 24284
Age : 24
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

Arthur Schnitzler Empty
MessageSujet: Re: Arthur Schnitzler   Arthur Schnitzler Icon_minitimeSam 13 Fév 2021 - 18:12

Merci pour vos retours, les filles Wink J'avoue que je suis refroidie après ma lecture décevante de Mademoiselle Else, mais, sait-on jamais, je redonnerai peut-être une chance à Arthur Schnitzler !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Arthur Schnitzler Empty
MessageSujet: Re: Arthur Schnitzler   Arthur Schnitzler Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Arthur Schnitzler
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers)-
Sauter vers: